QU’EST-CE QU’UN CALL TO ACTION ?

Juillet 15, 2016 / Écrit par

Le terme call-to-action (CTA) se traduit littéralement en français par appel à l’action. Cependant, il n’est pas beaucoup utilisé donc je m’excuse d’avance pour mes anglicismes répétitifs all right ?

Dans le monde des communications digitales, cela désigne une annotation présente sur certains courriels ou pages web afin d’inciter l’internaute ou le destinataire à effectuer une action précise.

Les verbes d’action sont préconisés dans ce type de rédaction :

  • Regardez
  • Téléchargez
  • Votez
  • Signez
  • Partagez
  • Obtenez
  • Achetez
  • Etc

Il est important de rédiger ces derniers selon la ligne éditoriale de notre marque afin de bien parler à notre auditoire. Ainsi, certaines formulations pourraient ne pas être adéquates pour notre auditoire. C’est pourquoi il existe une infinité de possibilités.

Notez que des appels à l’action sont également présents en imprimé et en vidéo lorsque ces derniers demandent au lecteur / spectateur de poser un geste concret.

Oui, un hyperlien peut être un appel à l’action s’il propose de poser une geste à même son texte.

Cliquez ici pour aller sur un site COMPLÈTEMENT INUTILE

LE CHEMIN DE L’USAGER

En fait, vous devriez avoir un call-to-action dans toutes vos promotions. L’appel à l’action doit être réfléchi en amont de la création de vos promotions. Demandez-vous quelles actions et quelles interactions seront importantes. Où serait-il judicieux de les placer? Quelle style graphique serait intéressant et visible? Quel message conviendrait le mieux pour votre auditoire? Il est important de définir 2 CTA au maximum par outil de promotion, car sinon on peut perdre l’usager.

Aussi, essayez de prévoir déjà le chemin d’atterrissage de votre spectateur afin d’éviter qu’il tombe sur une page qui a également son propre appel à l’action le menant ailleurs. Keep it simple!

COMMENT LES INTÉGRER SUR VOTRE SITE WEB

Partons du principe que tout bon site internet doit être bâti sur des objectifs précis en termes d’utilisateurs. Par exemple, le but fixé pour un site d’une entreprise de service serait de générer des prospects via le téléphone et le formulaire de contact. Il vise également à informer sur les services et les nouveautés. Le call-to-action doit donc venir renforcer ces aspects et sert d’outil pour diriger votre prospect vers le bon objectif, selon le lieu où il se trouve.

En d’autres termes, chaque page importante de votre site web doit amener le client (usager) à poser une action concrète qui répond à vos objectifs principaux. Par exemple : entrer son courriel, partager une information, entrer en contact avec vous, lire quelque chose, s’inscrire, acheter un objet, donner son avis, etc.

Les pages qui sont sans importance sur le site NE DOIVENT PAS EN AVOIR. Elles doivent plutôt venir en appui aux autres pages en permettant le trafic vers celle-ci. Ce sont des actrices secondaires qui doivent mettre en lumière les personnages principaux. Mettre des CTA un peu partout mêlera l’auditoire et pourrait augmenter le taux de décrochage de votre site.

Donc, pour prendre un exemple concret. Si je vends des balayeuses high-tech et que mon objectif est que l’usager s’informes sur mes produits, mes appels à l’action seront peut-être : appeler, débuter une session de chat avec un assistant, télécharger une brochure ou s’inscrire à une newsletter. JE LES AI ÉCRITS DANS LEUR ORDRE D’IMPORTANCE. Toute page devra donc mener vers un de ces 4 appels à l’action ou mener vers une page qui est centrale et qui en a un.

Même si les appels à l’action sont conseillés sur des annonces publicitaires ou des landing pages afin de convertir l’internaute, l’objectif est d’utiliser l’appel à l’action avec parcimonie et de façon pertinente.

Si vous aimez, partagez! Ce n’est pas un C-T-A … c’est un ordre!
Je rigole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *