Comment créer une charte graphique et quoi y inclure ?

Octobre 8, 2017 / Écrit par

Vous arrive-t-il d’avoir certains problèmes où les employés de votre organisation utilisent des mauvais éléments visuels ? Êtes-vous un supérieur hiérarchique qui se rend compte que l’apparence de certains documents est dégueulasse, mais impossible de savoir d’où ça vient ? Combien de fois est-ce qu’on a vu des entreprises changer de logo, puis se rendre compte que quinze ans plus tard, des employés à certains endroits dans le monde utilisent encore l’ancien logo ! C’est ici que réside l’intérêt d’avoir une bonne charte graphique.

Aujourd’hui, je vais démystifier comment normaliser certaines règles afin d’éviter certaines erreurs dans la présentation de votre organisation.

Qu’est-ce que c’est au juste, une charte graphique ?

Visuel présentant différents points à aborder dans la charte graphique

Quelques fois appelé guide de marque, une charte graphique pourrait être très simplement définie par un « guide d’utilisation visuelle d’une marque renfermant des règles ». C’est un outil qui sert à établir un carré de sable. Les employés peuvent jouer en respectant les règles et les codes visuels (design) de la marque. J’utilise volontairement l’analogie du carré de sable, car on essaie de garder en tête un terrain de jeux avec certaines limites; on souhaite avoir assez de contraintes envers ses utilisateurs, mais pas trop, afin de leur permettre de jouer avec la marque dans un certain cadre de règles. C’est ce qui permet d’appliquer des choix esthétiques à l’ensemble des produits et dérivés promotionnels que vous utilisez afin que quiconque identifie clairement votre entreprise et ses sous-marques ! Que votre saveur soit distinctive et facilement reconnaissable.

 

Qu’est-ce que ça doit contenir ?

Exemples de de présentation de typographies, les tailles, majuscules, minuscules, textes, etc

Dans sa plus simple expression, la charte graphique doit répondre à l’objectif de connaitre quelles sont les règles d’utilisation des outils visuels de base : logos, couleurs, typographies. Si l’on veut aller plus loin, la charte graphique peut servir d’outil de collaboration lorsque plusieurs personnes sont amenées à interagir avec notre marque et créer des outils visuels. Cependant, même si l’on s’entend sur le fond, il n’y a pas de règles claires dans la construction d’une charte graphique. Il n’y a pas de normes, de contraintes spécifiques … chacun fait comme bon lui semble !

À titre d’exemple, la campagne présidentielle de Barack Obama en 2008 a été visuellement conçue autour d’un guide de 150 pages !

 

NOTIONS SUPPLÉMENTAIRES POUR UN GUIDE DE MARQUE

Carré de sable pour faire allusion à l'analogie

Certaines chartes graphiques sont tellement élaborées qu’elles deviennent plutôt des guides de marque. La différence fondamentale de ce dernier est qu’il renferme des notions d’identité beaucoup plus larges que de simplement identifier les règles graphiques.

Par exemple :

  • Comment la marque se comporte ?
  • Quel ton est employé et quelles sont les règles linguistiques
  • Quelle est l’émotion qui se dégage ?
  • Comment la marque se déploie dans des outils spécifiques ?

 

CONSTRUCTION EN 3 ÉTAPES

Outils de construction pour carré de sable

Je considère que pour créer une charte graphique simple et efficace, il faut amener le travail par trois étapes :

  • Couler dans le béton l’identité graphique et ses règles (couleurs, logos, mise en page, typographie, design …)
  • Établir et ajouter des règles par rapport à l’utilisation de certains éléments au sein de l’entreprise (photos, icônes, exemples d’application …)
  • Donner des outils concrets pour le déploiement du branding dans l’entreprise : gabarits de présentation (Words, Power point, excel), newsletters, Chiffriers comptables, etc.

 

QUAND FAUT-IL UNE CHARTE ?

Exemle de présentation des couleurs et des logos dans une charte graphique

Le déclencheur devrait généralement être lorsque plusieurs personnes commencent à collaborer à créer des outils de vente; il devient alors très important d’uniformiser la présentation afin de projeter une identité forte.

Quand votre entreprise est toute petite, il est normal que la charte graphique ne soit pas une préoccupation majeure. Contentez-vous alors seulement de la première étape.

 

COMMENT BIEN DÉFINIR SA CHARTE GRAPHIQUE ?

carte graphique

Il faut tout d’abord que vous sachiez dans quelle situation vous êtes. Créez-vous votre entreprise ou opérez-vous une refonte de votre identité ?

Pour être la plus pertinente possible, une charte graphique va généralement être établie par une équipe de spécialistes interne ou externe, et tous les employés devront s’y fier INDIVIDUELLEMENT. En général, quand quelqu’un fait un travail d’identité graphique sur votre marque, il devrait fournir une charte graphique avec son livrable. En d’autres termes, quelqu’un qui va travailler votre logo devrait théoriquement vous fournir une charte graphique. C’est de base. S’il ne vous en fournit pas, vous devrez alors en construire une. Identifiez les éléments distinctifs de design (typographies, logos, couleurs, icônes, etc.) et tentez d’en extirper des règles simples.

 

PROBLÈMES RÉCURRENTS

Jeune fille jouant dans un carré de sable

Parlons maintenant d’un problème récurrent. Certaines entreprises possèdent une charte graphique valable, complète et bien définie ; cependant, elles vont avoir énormément de misère à la mettre en application ou la communiquer à leurs employés. Il n’y a pas de recette miracle. Il faut la communiquer et frapper sur les doigts de ceux qui y contreviennent. Peut-être la mettre en ligne et disponible facilement via votre site web ?

Également, certains employés utilisent parfois des couleurs différentes de celles identifiées comme « officielles ». C’est la plupart du temps un problème qui vient des opérateurs de terrain et vendeurs. En effet, c’est très souvent eux qui prennent les décisions dans le feu de l’action et produisent les livrables en oubliant de prendre en compte la charte graphique. C’est pour éviter ce genre de problèmes que des règles DOIVENT être établies.

 

LA CHARTE EST INFINIE

Multiples petits accessoires de jeu pour carré de sable

Certaines entreprises ont une charte (de parfois huit pages et moins), mais se posent des questions auxquelles la charte ne répond pas. Il faut alors entrer dans une démarche d’investigation et de rajouter des règles à cette dernière. Pour conclure, la charte DOIT être un document que l’on peut compléter et peaufiner dans le temps.

Pour voir la nôtre, allez à charte.adviz.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *