mettre à jour le site web de mon association

Pourquoi est-il temps de mettre à jour le site web de mon association ?

Juillet 22, 2018 / Écrit par

Vous possédez un super site web codé par votre neveu ? L’OBNL dans lequel vous évoluez n’a pas changé de site internet depuis 2005 ? Rassurez-vous, c’est le cas de beaucoup d’organisations, et pas seulement les associations. Seulement vient un temps où il est nécessaire de tourner la page et de mettre à jour le site web. Mais comment repérer les signes qu’il est temps d’améliorer votre site ? Laissez-moi vous donner quelques pistes.

Tout le monde vous dit « Mais enfin, je n’arrive pas à accéder à ton site sur mon cellulaire ! »

Et ça peut être problématique. Beaucoup de sites internet de plus de cinq ans ne sont pas adaptés aux mobiles. Le site peut cacher des informations, apparaître déformé voire être complètement inaccessible sur mobile. En janvier 2017, 50% du trafic web passait par le mobile selon l’étude de Hootsuite et We Are Social (disponible ici).

50% !

La moitié des utilisateurs utilisent le mobile pour naviguer sur internet, et ce chiffre est en hausse d’année en année. Pouvez-vous vous permettre de passer à côté de la moitié des visiteurs de votre site internet ?

Vos membres vous répètent «  Je ne m’y retrouve pas c’est un vrai labyrinthe »

Au fur et à mesure des années, des nouvelles catégories et de nouveaux articles se sont ajoutés sur votre site internet, le rendant riche en informations, mais pauvre en navigation. Les internautes se perdent et sans classement de l’information, impossible de retrouver des contenus publiés il a quelque temps. S’il est impossible de trouver une information en étant sur un écran d’ordinateur, imaginez sur un smartphone ! Un bon indicateur de la structure de votre site internet est la règle des 3 clics : pour accéder à n’importe quelle information, l’utilisateur ne devrait pas cliquer plus de 3 fois sur votre site. Au-delà, il risque de décrocher. Faites le test !

De plus, il y a de grandes chances que Google vous référence mal en raison du fouillis qu’est votre site. En conséquence, vous n’apparaitrez plus sur la première page de recherche de résultat, et vous allez perdre vos futurs bienfaiteurs, bailleurs de fonds, bénévoles, clients, etc.

Il est temps de mettre à jour le site web !

Perdu dans le site internet

Si vous vous sentez comme ce dude dans votre site internet, il y a un problème

Les autres OBNL du secteur ont des sites web plus sexy

C’est une réalité un peu dure à avaler, mais il y a une concurrence assez rude entre les OBNL à cause des baisses de subventions qui surviennent. Il convient de se distinguer de ses pairs pour pouvoir récolter des fonds qui permettront à votre bateau de rester à flot. Si vous êtes la seule association de votre secteur avec un site internet vieux de 10 ans, il y a peu de chances que les visiteurs soient séduits par votre mission. À vous de vous montrer sous votre plus belle parure pour survivre dans cet Opéra de financement.

Olivier de la compta ne veut pas créer de compte Facebook pour suivre l’actualité de l’association

« Pas question de me faire espionner par des robots ! » martèle-t-il près de la machine à café à qui veut bien l’entendre. Il n’a peut-être pas tort, mais il rate toutes vos actualités publiées dans le groupe Facebook de l’association. Du coup, il préfère passer directement par le site web de votre organisation pour trouver les dernières photos et être notifié des évènements à venir. C’est aussi le cas de vos mécènes ou la population de votre ville qui n’utilisent pas les réseaux sociaux.

Donnez-leur un espace propre et riche en annonces !

La page de collecte de fonds ne fonctionne pas

Je vous en parlais plus haut, mais votre site internet n’est pas qu’une vitrine sur votre mission et vos activités. C’est aussi un moyen d’attirer des donateurs et des mécènes pour votre collecte de fonds. Et si vous avez déjà une page réservée à la donation mais que cette dernière ne fonctionne pas, c’est qu’il y a un couac. Que ce soit une erreur de communication, de design, ou de navigation, chaque jour qui passe est une opportunité manquée de récupérer quelques pièces.

Parce qu’on vous donne des astuces pour que ça ne coute pas cher

Construire un nouveau site internet ne demande pas forcément 10 000$. Généralement, construire un nouveau site web pour OBNL peut couter entre 1 000$ et 15 000$ selon la complexité de vitre chantier. Il existe plusieurs alternatives qui pourraient vous aider. De plus, les sites web vitrine d’OBNL ne demandent pas de beaucoup de fonctionnalités avancées, ce qui permet de produire des websites légers et peu coûteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *