Une dame qui lit son journal

Comment optimiser ses campagnes courriels

Décembre 11, 2018 / Écrit par

Selon une étude du DMA et Demand Metric, le ROI (retour sur investissement) des campagnes courriels est de 122 %. C’est énorme,  compte tenu du fait des faibles coûts de production d’infolettres.

C’est quatre fois plus élevé que le ROI des réseaux sociaux, de la poste ou de la publicité numérique en général.

Pourtant, presque 20% des courriels ne se rendent jamais à destination (6% de pourriel, 14% filtrés par les filtres anti-spam des serveurs de courriel). UN – CINQUIÈME de vos efforts qui partent dans le vide. Mais ne vous inquiétez pas, des solutions existent. Le meilleur moyen d’augmenter l’efficacité de vos campagnes courriel, c’est de fournir à votre destinataire une expérience de qualité irréprochable.

Quelques règles générales à avoir en tête avant de planifier vos campagnes.

Tout d’abord, sachez que beaucoup de vos mails seront bloqués par les serveurs de courriels, à cause d’erreurs dans votre code, de problème de format ou de mots reconnus comme Spam. Selon votre « réputation numérique », vos courriels seront systématiquement bloqués. Vous pouvez vérifier votre réputation avec Sender Score. Pour élever votre réputation ou éviter les problèmes récurrents de format.  N’hésitez pas à passer par des outils comme Litmus ou Email on Acid.

Sachez aussi que l’affichage de vos courriels est modifié en fonction de la plateforme de réception. Ainsi, les personnes utilisant encore Outlook ne pourront pas voir les contenus interactifs de vos mails. Il faut donc prévoir une alternative pour ces gens-là, et cela rime souvent à devoir coder en HTML4. Et c’est bien dommage car c’est un langage compliqué et qui restreint les possibilité créatives.

Comment améliorer le format des courriels ?

D’abord, sachez que depuis 2017, la proportion de clics sur mobile vs desktop a dépassé la barre des 50% (55,8%) (Source : yesmail.com). Il devient urgent de penser mobile-friendly !

Oui, mais ça veut dire quoi penser mobile-friendly ?

C’est un mode de pensée et de conception un poil différent. Commencez par désigner vos infolettres en pensant aux appareils mobiles d’abord. Faites-en sorte que la lecture mobile soit facile, fluide et adaptée aux petits écrans. Par la suite, vous pouvez décliner ce format en desktop ou tablette.

Concrètement, pour un courriel mobile, on choisira une largeur de 320 pixels.
Pour un format tablette (Ipad), on augmente à 480 pixels.
Enfin, pour le format desktop, on vise les 980 pixels de largeur.

Plutôt que de coder 3 formats différents, apprenez à utiliser le fluid design et le responsive design !  C’est le CSS qui permet de faire en sorte d’avoir une adaptation fluide. À la différence du responsive qui va modifier l’affichage à un point de largeur de l’écran fixe, le fluid design va faire en sorte que les textes et images s’adaptent à la largeur de l’écran et s’affichent parfaitement, peu importe le format.

fluid vs responsive

Fluid vs responsive

Cela va rendre l’expérience beaucoup plus agréable, et vous faire gagner un temps précieux lors de la conception de vos mails.

Le contenu est tout aussi important

L’impact des images dans le visuel est important. N’hésitez pas à provoquer l’émotion avec l’imagerie. Des visuels qui mettent en situation et qui vont entrainer une réaction chez le destinataire. Cela fonctionne avec des photographies spectaculaires, mais aussi avec des visages rapprochés. L’être humain réagit de façon émotive aux autres visages, en particulier à travers le regard et le sourire.

Vous pouvez aussi bien provoquer l’action avec des sentiments. « Dépêchez-vous , l’offre se finit bientôt !» est une technique vieille comme le monde, mais le stress et le sentiment d’urgence vont provoquer l’action chez le client.

Utilisez du contenu dynamique !

Le contenu dynamique, c’est le contenu qui va se modifier et changer selon le destinataire. Cela peut être très simple, avec des variables par exemple, qui vont détecter le nom du receveur et utiliser son prénom dans un mail. Ces variables peuvent donc être remplacées par des informations contenues dans vos bases de données. À savoir :

  • Le Nom / prénom
  • Le sexe
  • L’adresse mail
  • La date de réception du mail
  • Le nombre d’article dans un panier (dans le cas d’un site e-commerce)
  • Des messages pré-enregistrés

Ainsi, un simple « Optimiser vos campagne de mail » peut se transformer en « Bonjour Alain, en ce lundi, que dites-vous d’apprendre à optimiser vos campagnes mail? ». Beaucoup plus engageant n’est-ce pas ?

Votre contenu peut même se modifier! Imaginons deux infolettres, avec une offre commerciale pour acheter un voyage à New York. L’une est destinée à une famille, l’autre à un couple. Plutôt que de coder deux infolettres différentes, il est possible de faire des blocs dynamiques qui vont s’afficher en fonction de la cible. Par exemple, la famille verra une superbe photo de papa maman et deux enfants se promener à Central Park, tandis que le couple pourrait voir deux jeunes gens s’embrasser devant la statue de la Liberté. Forcément, l’engagement sera plus fort des deux côtés.

Insérer image ici

Pour réaliser ce type d’infolettre, cela prend encore une fois des outils un peu plus performants (Litmus ou Sarbacane) que MailChimp. Mais aussi une base de donnée solide et bien segmentée.

Intégrez le contenu interactif

Le contenu interactif est adopté par 10% des entreprises. 5% pensent que cela est trop compliqué, et 36% envisagent de le faire mais n’osent pas franchir le seuil.  Il faut dire que la peur des plateformes vieillottes comme Outlook est un frein. Cependant, en forçant le HTML5 et le CSS dans vos mails, vous ouvrez la voie à plein de possibilités excitantes, tels que :

  • Des Gifs dans des mails, qui vont booster le taux de clic et l’aspect émotionnel.
  • Des quizz directement intégrés dans les infolettres (l’aspect ludique est très efficace)
  • L’intégration de vidéo HTML5 directement dans le courriel. On peut même tourner le téléphone pour changer le sens de lecture, c’est dingue.
  • Des carrousels ou des galeries pour une expérience d’image plus forte.
  • Un compte à rebours pour des offres éphémères
  • Des paniers d’achats directement dans vos boites mails.
  • Plein d’autres possibilités !

Vous l’avez compris, l’optimisation de vos campagnes courriel passe par une amélioration technologique. Mais avant tout, c’est un mode de pensée. La personnalisation à l’aide de contenu dynamique est plus forte que l’envoi massif. L’expérience que vous allez fournir à vos clients va vous distinguer de la concurrence. Think mobile-friendly !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *